On connaissait Facebook, Google+, voila maintenant venu So.cl, le petit dernier de Microsoft sur le marché du réseau social. Jusque-là disponible en version bêta, Socl est officiellement ouvert depuis hier. L’occasion pour moi de vous expliquer pourquoi So.cl ne m’a absolument pas convaincu.

D’habitude adepte de la nouveauté, bêta-testeur compulsif, je me suis précipité sur le nouveau né de Microsoft pour voir ce qu’il pourrait apporter de plus, de mieux par rapport aux autres sites déjà existants. J’ai donc parcouru le site, ses options, ses fonctionnalités, et je me suis fait un avis assez rapide, je n’utiliserai sans doute pas So.cl.

Qu’est que So.cl ?

Initialement destiné aux étudiants, ce projet de recherche expérimental, tel qu’il est présenté pas Microsoft, combine les fonctionnalités d’un réseau social (partage, profil, feed…) et un outil de recherche. Socl permet ainsi de suivre des topics (gastronomie, art, innovation, cinéma…) ou des personnes, d’effectuer des recherches, de disposer d’un profil personnel, de poster des statuts… L’outil construit pour le monde éducatif a pour vocation de faire découvrir au gens de nouveaux contenus par le partage de l’information. Il part du principe que les étudiants dans leur travaux recherchent souvent du contenu similaire. Le partage d’un sujet, d’une recherche peut-être ainsi devenir l’occasion d’une découverte pour d’autres. Un concept avec lequel je suis totalement d’accord. D’autant plus que le but du site n’est pas de concurrencer les autres réseaux et moteurs de recherche mais « d’encourager les élèves à réinventer la façon dont notre communication et nos outils d’apprentissage peuvent être amélioré par la recherche, l’apprentissage et le partage dans la vie de tous les jours« . Un objectif louable qui ne m’empêchera pas de ne pas utiliser So.cl.

Alors pourquoi ne pas utiliser So.cl?

« Expérience ouverte »

Tout d’abord, je n’utiliserai pas So.cl à cause de ce que Microsoft appelle « l’expérience de la recherche ouverte ». Sous cette appellation, l’entreprise nous dit que l’ensemble des recherches sur le site est visible par tous les autres utilisateurs de So.cl. Oui! Vous avez bien entendu « tout par tous » ! On peut donc voir que Henry Dupont a cherché « Social Media » et que Elisabeth Smith a elle cliqué sur une photo de « Sun ». J’ai moi-même par exemple fait une recherche sur le mot France puis sur un blog et me voila d’un simple clic avec un lien sur l’apprentissage de la langue française sur mon profil. Chacune de vos recherche, chaque lien, chaque image est ainsi susceptible d’apparaitre sur votre profil. Il n’y a pas de filtre, pas de hiérarchie de l’information. Non pas que je n’assume pas mon lien sur « l’apprentissage de la langue française » mais je ne crois pas que ce lien définisse réellement mes recherches et mes intérêts. Je crois que le partage de l’information n’est efficace que si l’on teste, trie, efface et valorise le contenu… Alors oui So.cl propose de taguer, de compléter ses découvertes avec des images, des liens etc. Mais va-t’on le faire pour chaque recherche, vais-je indiquer par un tag #inutile ce qui m’a paru peu intéressant dans ma recherche?

De plus, « recherche ouverte » signifie également accès à mes recherches par tous et pour tous. Non pas que je sois là aussi un fervent défenseur de la vie privée, néanmoins tout comme on hiérarchise l’information en fonction de son utilité, il  est concevable que certaines recherches appartiennent au domaine du privé, des études, du professionnel… Lorsque sur Facebook ou Google + je souhaite m’adresser à tel ou tel groupe je peux choisir mes destinataires, sur So.cl non. Il est donc difficile de demander aux utilisateurs d’être curieux, de découvrir de nouveaux liens de manière spontané sans pouvoir avoir certains filtres. Le « tout public » est donc autant un avantage qu’un frein d’après moi.

« Il existe d’autres sites aussi efficaces »

Je me trompe peut-être en disant que je ne vois pas de fonctionnalités qui n’existent pas ailleurs mais je pense que So.cl ne répond pas à un nouveau besoin et que passé l’effet « nouveauté » les gens n’utiliseront pas So.cl. En effet, pourquoi utiliser So.cl quand il existe déjà d’autres sites aussi efficaces. C’était bien sûr aussi l’argument contre Google+ mais à l’époque le service apportait bien des fonctionnalités en plus : +1 sur le moteur de recherche, cercles, chat video… Ici, tous les articles le disent, So.cl est un pot-pourri des réseaux sociaux : statut Facebook, design Google +, suivi de topics ou de personnes comme sur Twitter ou Pinterest. Impossible de se sentir perdu sur So.cl. Même le principe de découvrir du contenu lié/innovant en fonction d’un sujet existe sur des sites comme StumbleUpon ou Scoop.it. Il n’y a donc pour moi pas lieu de changer d’outil pour effectuer des recherches.

Au final, essai non transformé ?

Vous savez maintenant pourquoi je n’utiliserai pas So.cl. Je ne suis peut-être pas la cible, peut-être aussi que mon essai ne m’a pas amené à découvrir les possibilités d’une telle innovation… Après tout je ne cherche qu’à être convaincu du contraire.

Si vous voulez vous faire votre propre opinion, connecter vous sur www.so.cl avec votre compte Facebook ou Windows Live et n’hésitez-pas à me faire un retour positif ou négatif sur votre expérience

PS : Si quelqu’un sait où est le bouton pour se déconnecter sur So.cl, je suis preneur :)